<< Nouvelle zone de texte >>

Découvrir la dernière enquête de conjoncture de BPI FRANCE pour 2016 et 2017 avec une amélioration de la situation: http://www.bpifrance.fr/Actualites/A-la-une/Enquete-de-conjoncture-un-bilan-positif-pour-2016-des-perspectives-optimistes-pour-2017-30721

Retrouvez toutes les informations de la dernière étude de BPI FRANCE de novembre 2016 sur le sentiment d'isolement du dirigeant au travers du lien ci-dessous

www.bpifrance-lelab.fr/Analyses-Reflexions/Les-Travaux-du-Lab/Vaincre-les-solitudes-du-dirigeant

 

 

ET LES DERNIERES ETUDES dE CONJONCTURE de BPI FRANCE de juillet 2016:

 

www.bpifrance.fr/Actualites/A-la-une/La-situation-s-ameliore-pour-les-ETI-et-PME-francaises-27478

 

 

PROJET de LOI de FINANCES 2017 : IS

Alors que le taux normal de l'impôt sur les sociétés est aujourd'hui de 33,33 %, la mise en place progressive d'un taux à 28 % pour toutes les entreprises d'ici 2020 sera proposée dans le projet de loi de finances pour 2017. L'IS sera d'abord abaissé pour les PME dès 2017. Mais d'ici 2020, ce seront toutes les entreprises, quels que soient leur taille et leur bénéfice, qui seront imposées à 28 %.

  • 2017 : Passage à 28 % de l'imposition des bénéfices de toutes les PME, jusqu'à 75 000 euros de bénéfice (sans revenir sur le taux réduit actuel) ;
  • 2018 : Un taux de 28 % s'appliquera sur les premiers 500 000 euros de bénéfice de toutes les entreprises ;
  • 2019 : Extension du taux de 28 % à l'ensemble des bénéfices des PME, des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et grandes entreprises, dont le chiffre d'affaires est inférieur à un milliard d'euros ;
  • 2020 : Extension du taux de 28 % à l'ensemble des bénéfices des ETI et grandes entreprises au chiffre d'affaires supérieur à un milliard d'euros (toutes les entreprises).

 

 

 

 

 

 



FRANCK MEREL, mon expérience à votre service

Par principe, l'équilibre dans la relation entre l'entreprise et ses partenaires est fragile et conditionné aux rapports humains et à la compétence des acteurs. Mais la communication et l'anticipation contribuent assurément à entretenir la confiance réciproque et aident les parties à prendre ensemble les bonnes décisions.

C'est fondamentalement le cas pour la gestion financière et de la relation bancaire et c'est sur ce terrain que je me propose d'accompagner le chef d'entreprise.